Astronomie Télescope SKA: la collaboration entre IBM et Astron voit le jour.
- , le 10/04/2012.

Lundi dernier, c'est une information de taille que nous annonçait le groupe IBM sur son site Internet. En effet, d'après la multinationale américaine, International Business Machines Corporation (IBM) et Astron (Institut de Radio Astronomie des Pays-Bas) se seraient mis d'accord pour mettre en service ce qui s'annonce être le plus grand et le plus puissant radiotélescope jamais créé.



Long, coûteux et ambitieux !

Ce sont en effet les trois qualificatifs que nous pouvons associer à ce programme. Le projet, nommé « DOME », s'étendra jusqu'en 2024, soit 12 longues années à patienter. Une éternité me direz-vous ? Effectivement, cela peut paraître long. Mais lorsqu'on analyse un peu plus en profondeur les ambitions du partenariat, on se rend vite compte que cette date fixée est largement justifiée...

En réalité, pour mener à bien ce projet, IBM et Astron se sont réparti les tâches équitablement et en fonction des compétences de chacun. La société informatique IBM aura pour mission de développer une sorte d'ordinateur ultra-puissant capable de réceptionner et de traiter les données reçues par le télescope. L'ordinateur devra être capable d'analyser quotidiennement pas moins d'un exaoctet de données, ce qui représente environ un milliard de Gigaoctets ! excusez du peu...

Télescope SKA: la collaboration entre IBM et Astron voit le jour.



À titre de comparaison, ce chiffre représente deux fois la quantité de données générée par Internet chaque jour... Vous désirez une comparaison encore plus significative ? Accrochez-vous ! Ce superordinateur sera équivalent à 50 millions de machines de bureau. Ce qui s'annonce être un gouffre à énergie sera, d'après le groupe, crée de la manière la plus économique possible...

Du côté d'Astron, la tâche consistera à créer l'intégralité du radiotélescope, fort joliment nommé « SKA » pour Square Kilometre Array. À noter que sa construction débutera en 2017. Vient le point un petit peu moins agréable, celui de la note assez salée que représente un tel projet. Coûteux est le second mot clé, vous devriez rapidement en comprendre le sens... deux milliards de dollars. C'est en effet le coût que représente la mise en service du radiotélescope et du superordinateur.


Du côté de chez IBM, qui s'occupe de la partie réception, stockage et analyse des données reçues par le radiotélescope, c'est La Province de Drenthe et le Ministère des Affaires Économiques de l'Agriculture et de l'Innovation des Pays-Bas qui se sont fort agréablement dévoués pour financer les quelque 32,9 millions d'euros nécessaires à l'aboutissement d'un tel système. Quant à Astron, ce sont 20 organisations gouvernementales qui se chargeront de financer le radiotélescope en lui-même.

Les espérances

Au vu des coûts nécessaires à la réalisation d'un tel système, mieux vaut que les résultats soient convaincants et apportent un réel coup de pouce à l'astronomie...

À en croire les chercheurs de l'institut Astron, les principaux objectifs du radiotélescope, qui sera implanté dans une zone toujours indéfinie à l'heure actuelle, seront dans un premier temps d'analyser l'évolution de la matière noire en explorant les galaxies, mais aussi d'apporter de plus claires explications sur le Big Bang...

En attendant 2017, et l'officialisation des réelles espérances du projet, levons les yeux au ciel et admirons la beauté sans fin du cosmos !


L'article « Télescope SKA: la collaboration entre IBM et Astron voit le jour. » vous a plu ?
Ne manquez pas le prochain :

Google+

Abonnez-vous à l'actualité de Sur-la-Toile par email ou flux RSS ! Vous pouvez également vous abonner spécifiquement au flux de la rubrique « Astronomie »

Commentaires Facebook