Microbiologie Des bactéries câblées ensemble électriquement
- , le 1/11/2012.

Il y a trois ans de cela, des scientifiques ont découvert des courants électriques dans le sol marin et se demandaient comment diable ce phénomène se faisait. Des chercheurs danois et américains pensent avoir trouvé la réponse : des bactéries se sont carrément connectées en « réseau électrique ». Un summum de l'ingénierie biologique !

Cette découverte ne fait pas que jeter un nouveau regard sur les bactéries qui se comportent de la sorte comme un organisme multicellulaire (presque aussi bien que vous, quoi...). On peut imaginer toute une nouvelle classe de composants électroniques biologiques ; très utiles si l'on veut vous implanter cela dans votre corps pour vous soigner ou surveiller votre état de santé.

Les chercheurs ont remarqué un nouveau type complètement inconnu de bactérie multicellulaire. Ces bactéries sont toujours dans les parages lorsque l'on détecte des courants électriques. Les courants électriques pouvaient par ailleurs être interrompus artificiellement en introduisant un câble électrique.


Les bactéries en question contiennent des « fils » de l'ordre du nanomètre et entourés d'une membrane. Ils ont conclu que l' « organisme » dans son entier fonctionne vraiment comme un câble électrique virtuel (avec gaine isolante et tout et tout) ; c'est très ressemblant aux câbles que les humains utilisent. Les chercheurs pensent que cette adaptation remarquable permet à ces bactéries de détenir un avantage sur les autres microbes de l'océan. Le « câble » organique peut mesurer des dizaines de milliers de kilomètres sur un mètre carré.

À quoi cela sert-il aux bactéries ? Ce passage de courant leur permet d'extraire énormément d'énergie par décomposition du sol océanique. Une seule tasse de thé de cette « boue » bactérienne contient un bon kilomètre de « câble bactérien ».


Cela permet aussi, et c'est nouveau, une « combustion » sans oxygène du sol organique. Lorsque cette « combustion » se produit, il y a un transfert des électrons vers l'oxygène. Les bactéries réussissent la petite prouesse de transférer cela électriquement sur la distance d'un centimètre.

Références: Christian Pfeffer, Steffen Larsen, Jie Song, Mingdong Dong, Flemming Besenbacher, Rikke Louise Meyer, Kasper Urup Kjeldsen, Lars Schreiber, Yuri A. Gorby, Mohamed Y. El-Naggar, Kar Man Leung, Andreas Schramm, Nils Risgaard-Petersen, Lars Peter Nielsen Filamentous bacteria transport electrons over centimetre distances Nature (2012) doi:10.1038/nature11586


L'article « Des bactéries câblées ensemble électriquement » vous a plu ?
Ne manquez pas le prochain :

Google+

Abonnez-vous à l'actualité de Sur-la-Toile par email ou flux RSS ! Vous pouvez également vous abonner spécifiquement au flux de la rubrique « Microbiologie »

Commentaires Facebook