Biologie Philippines: destruction de cinq tonnes de défenses d'éléphants
- , le 13/06/2013.

Une partie des lots de défenses d'éléphant saisies durant les années 2005 et 2009, provenant de Tanzanie, se verra détruite suite à l'intention des autorités des Philippines de conscientiser les gens au trafic qui menace la survie de ces animaux. Ils tenteront ainsi de démontrer ouvertement leur désapprobation face à ce phénomène à l'occasion d'une campagne de sensibilisation menée au niveau planétaire. Les Philippins manifesteront leur opposition au marché illégal de l'ivoire obtenu suite aux tueries d'éléphants effectuées sans scrupules par ceux qui convoitent l'argent de la vente de ce produit.



D'ici une semaine, ces défenses d'éléphant disparaîtront sous le poids de rouleaux compresseurs et brûleront par la suite devant les yeux de défenseurs des animaux, venus assister à l'exécution de ces gestes symboliques, signes d'adhésion à la cause de ces éléphants victimes de massacres commis par des braconniers éhontés.

Les défenses d'éléphant non requises pour l'évènement condamnant publiquement ce délit devront être conservées en tant que pièces à conviction à présenter lors des procès à venir inculpant les trafiquants, mais également en vue de procéder à des activités éducatives.

Les autorités philippines furent signataires de « La convention sur le commerce international des espèces menacées d'extinction » qui prohibe le marché illégal de l'ivoire. Les Philippines figurent en tant que l'un des neuf pays appuyant prioritairement ce combat puisque cet archipel constitue l'une des plaques tournantes de ce trafic en Asie.


L'article « Philippines: destruction de cinq tonnes de défenses d'éléphants » vous a plu ?
Ne manquez pas le prochain :

Google+

Abonnez-vous à l'actualité de Sur-la-Toile par email ou flux RSS ! Vous pouvez également vous abonner spécifiquement au flux de la rubrique « Biologie »

Commentaires Facebook