Neurologie Confirmation de la théorie du « cerveau social »
- , le 16/07/2013.

La théorie du « cerveau social » énonce que les animaux qui vivent socialement ont tendance à avoir un plus gros cerveau. Comme l'être humain est extrêmement social (sauf quelques cas particuliers...), cela expliquerait la taille et surtout la complexité de notre cerveau relativement à notre taille.

Souvenons-nous au passage que cette taille importante du cerveau a aussi ses inconvénients. Par exemple, en raison de notre station debout aussi, les femmes accouchent souvent dans des douleurs assez fortes et peuvent en décéder. Par ailleurs, cet organe consomme un grand nombre de calories, même « au repos » ; il a donc intérêt à servir pour survivre et transmettre les gènes.

Confirmation de la théorie du « cerveau social »



Un modèle réalisé sur ordinateur vient justement de donner du poids à cette théorie du « cerveau social » : les groupes sociaux complexes ne peuvent être réalisés qu'avec l'aide d'une communication sophistiquée. Il s'agit donc d'une confirmation « mathématique » à cette théorie. Ce n'est pas parfait, mais nous ne pouvons pas retracer le processus évolutif complètement ; une approche par modèle mathématique est appréciable.

D'après les chercheurs, pour une chasse efficace, un groupe de 5 individus est idéal. Lorsque le groupe est constitué de plus de membres, la coordination devient bien plus complexe.


L'article « Confirmation de la théorie du « cerveau social » » vous a plu ?
Ne manquez pas le prochain :

Google+

Abonnez-vous à l'actualité de Sur-la-Toile par email ou flux RSS ! Vous pouvez également vous abonner spécifiquement au flux de la rubrique « Neurologie »

Commentaires Facebook